L'ouverture dominicale si possible

Charlotte Mannevy

— 

Nicolas Sarkozy a « donné des instructions » pour une ouverture dominicale des centres de vaccination contre le virus H1N1, alors que les consultations pour grippe ont augmenté de 72 % la semaine dernière. Mais pas sûr que les Français souhaitant se faire vacciner trouvent la porte ouverte dimanche prochain. En fait, ce sera « à chaque préfet de prendre sa décision. Les centres sont sous leur responsabilité, c'est à eux d'appliquer les directives en fonction de leurs besoins », expliquait-on hier soir au ministère de l'Intérieur, qui n'était pas à même d'indiquer si des centres seraient effectivement ouverts dimanche prochain.

En tout cas, la mesure « n'est pas envisagée pour le moment » en Essonne, où l'on préfère une extension des horaires d'ouverture en semaine, comme en Gironde ou dans les Pays de la Loire. A la préfecture du Rhône, la question est, en revanche, « sérieusement envisagée ». Toutefois, l'ouverture dominicale ne se fera probablement que dans les grands centres de vaccination situés en zones urbaines, où l'affluence est importante. La vaccination dans les cabinets médicaux, comme le souhaitent certains syndicats de généralistes, n'est, elle, toujours pas à l'ordre du jour. W