Mort de Myriam Caseiro: la thèse criminelle écartée

FAIT-DIVERS Le procureur de la République privilégie l'hypothèse d'un suicide...

J.C. avec P.W.

— 

«L’autopsie n’a mis en évidence aucune agression physique ou sexuelle. Le déces résulterait d’une noyade.» Le procureur de la Répubilque Louvel a écarté samedi lors d'une conférence de presse la thèse criminelle dans la mort de Myriam. Le corps sans vie de la jeune femme avait été retrouvé dans l'un des bras du Rhin, à la hauteur de Gambsheim, à une quinzaine de kilomètres en aval de Strasbourg Strasbourg jeudi après-midi. Le père de Myriam Caseiro a annoncé qu'il s'agissait de celui de sa fille, disparue le 8 novembre.
 
«Les investigations se poursuivent»
«Aucun élément de médecine légale ne conforte l’hypothèse d’un enlèvement criminel, a ajouté le procureur Louvel. L’hypothèse d’un suicide est plutôt retenu. Les investigations se poursuivent.»
  
Myriam Caseiro avait disparu le dimanche 8 novembre au soir. Après avoir passé la journée avec son petit ami qui l'avait raccompagnée chez ses parents dans le quartier du Neudorf à Strasbourg, elle était ressortie peu après, vers 23h, sans emporter ni téléphone portable, ni moyens de paiement.
 
Un témoin a affirmé l'avoir alors vue en conversation avec un homme qui ne s'est pas présenté malgré l'appel à témoins diffusé dans la presse locale. Une information judiciaire pour «enlèvement et séquestration» a été ouverte il y a une quinzaine de jours.