Tony Musulin mis en examen et écroué

JUSTICE Le convoyeur de fonds est accusé de vol et de tentative d'escroquerie...

Avec agence
— 
Tony Musulin a dérobé plus de 11 millions d'euros en billets non marqués.
Tony Musulin a dérobé plus de 11 millions d'euros en billets non marqués. — POLICE JUDICIAIRE / AFP
Tony Musulin, le convoyeur de fonds soupçonné d'avoir volé 11,6 millions d'euros, dont 2,5 n'ont pas été retrouvés, a été mis en examen mercredi à Lyon pour vol et tentative escroquerie, et écroué, a annoncé son avocat.

Le débat devant le juge des libertés et de la détention (JLD) et la décision du JLD ont eu lieu à huis clos à la demande de Tony Musulin.

«Il a été mis en examen pour un vol, ce qu'il a reconnu, et pour une tentative escroquerie, ce qu'il conteste», a déclaré l'avocat, Christophe Cottet-Bretonnier, à l'issue de la présentation de son client.

Trois et cinq ans d’emprisonnement

«C'est un dossier embarrassant pour la justice. Mon client encourt seulement trois ans de prison [pour le vol, NDLR] et n'a aucune mention à son casier. On peut donc être tenté d'enrichir le dossier,» a-t-il ajouté.

Tony Musulin, 39 ans, encourt pour ces deux chefs trois et cinq ans d'emprisonnement, non cumulables.

Une affaire plus ancienne

Selon l'article 145-1 du code de procédure pénale, sa détention provisoire ne devrait pas excéder quatre mois. Les enquêteurs devront mettre ce temps à profit pour découvrir ce que Tony Musulin a fait entre le vol le 5 novembre et sa reddition le 16 octobre, et retrouver les 2,5 millions d'euros manquants.

Le chef d'accusation de «tentative d'escroquerie» se rapporte à une affaire annexe, plus ancienne, concernant une plainte déposée par Musulin pour le vol de sa Ferrari, selon son avocat lors d'un car jacking effectué en France par deux motards le 9 mai dernier.