Tony Musulin: «Il n’a répondu à aucune question»

JUSTICE Le convoyeur de fond qui s'est rendu lundi à la police se tait...

Elisa Frisullo et Frédéric Crouzet (à Lyon)

— 

Tony Musulin a dérobé plus de 11 millions d'euros en billets non marqués.
Tony Musulin a dérobé plus de 11 millions d'euros en billets non marqués. — POLICE JUDICIAIRE / AFP

On va bientôt le surnommer Tony «la carpe». Tony Musulin, le convoyeur de fond qui s’est rendu lundi à la police dix jours après avoir dérobé 2,5 millions d’euros, n’a pas dit un mot aux enquêteurs de la police judiciaire de Lyon et n’a pas révélé où il avait caché son butin.

«Il n’a répondu à aucune question depuis qu’il est prisonnier. Il n’a pas reconnu le vol. Il n’a fait aucune déclaration», a indiqué mardi le procureur de la République de Lyon Xavier Richaud lors d’une conférence de presse. Tony Musulin, 39 ans, devrait être mis en examen mercredi pour vol ainsi que pour tentative d’escroquerie.

3 ans de prison

Au printemps 2009, il avait porté plainte pour le vol de sa Ferrari, acquise pour 120.000 euros aux enchères, par deux hommes. Mais les policiers de la PJ ont découvert qu’il s’est rendu en mai 2009 à bord du bolide en Serbie, d’où il est originaire. «Et il n’est pas revenu avec la voiture», a déclaré Xavier Richaud.

Le convoyeur de fonds de la société Loomis, qui avait disparu le 5 novembre à bord de son fourgon, risque trois ans de prison pour le vol des 2,5 millions d’euros. Mais cinq années pour la tentative d’escroquerie. La police ignore encore ce qu’il a fait durant sa cavale. Seule certitude: il a quitté la Lyon avec une moto louée le 1er novembre à Villeurbanne et aurait séjourné en Italie. Avant de se rendre hier à la police de Monaco.