Tony Musulin: «L'imaginer coulant des jours heureux sur la plage, j'y crois pas trop»

JUSTICE Un avocat doute que la reddition volontaire du convoyeur lui permette de bien s'en sortir...

O.R. avec agence

— 

Tony Musulin a dérobé plus de 11 millions d'euros en billets non marqués.
Tony Musulin a dérobé plus de 11 millions d'euros en billets non marqués. — POLICE JUDICIAIRE / AFP

Tony Musulin intrigue. Ce convoyeur de fonds, disparu à Lyon avec 11,6 millions d’euros il y a deux semaines, s’est rendu lundi à la police monégasque. Pourquoi? On ne sait pas trop.

«Sa garde à vue va être prolongée», a annoncé ce mardi le parquet de Lyon, alors que la police judiciaire continue de le cuisiner. Selon son avocat, «Tony Musulin est quelqu'un de responsable, il a commis un délit, pas un crime, et il a décidé de faire face à ses responsabilités». Me Christophe Cottet-Bretonnier précise également que son client s’est rendu compte que «les planques, l’errance, ce n’est pas pour lui. Je pense que ça a joué».

Mais le convoyeur s’est rendu sans le butin... ce qui inspire différentes thèses, notamment la possibilité de purger sa peine tranquillement - dans le cas d’un vol simple, il risque au maximum 3 ans de prison - avant d’aller récupérer les 2,5 millions, en homme libre. Une source judiciaire évoque ainsi une reddition «planifiée». «Il aurait très bien pu rester tranquillement en Italie», où il se trouvait ces derniers jours avant de se rendre à Monaco, a précisé cette source à l'AFP.

Le butin en Serbie?

«Il nous prend pour des crétins», souffle un policier au site lepoint.fr. Le site Internet de l’hebdomadaire estime qu’«avec les remises de peine, Musulin ne restera sans doute pas plus d’un an et demi derrière les barreaux».

Ensuite, direction la Serbie, où, selon lepoint.fr, les policiers soupçonnent que Tony Musulin a planqué ses 2,5 millions d’euros.

«L'imaginer coulant des jours heureux sur la plage, j'y crois pas trop», nuance néanmoins l'avocat Aurélien Chardeau, du cabinet Gide, contacté par 20minutes.fr. Selon lui, la peine pourrait être plus longue que 3 ans. «Le délit d'abus de confiance pourrait lui être reproché. Comme il participait à une opération de transport de fonds, il risque des circonstances aggravantes.» Aurélien Chardeau évoque donc une peine qui pourrait atteindre les 7 ans de prison et les 750.000 euros d'amende.

Le remboursement des 2,5 millions


Certes, avec cette amende, on est loin des 2,5 millions, mais «il peut avoir une obligation de réparer le dommage commis à la victime, qui va réclamer les 2,5 millions», explique l'avocat. Concrètement, la victime devrait mener une action au civile. Si Tony Musulin réplique qu'il ne dispose pas de cette somme, alors «il risque d'être poursuivi pour organisation frauduleuse de son insolvabilité.» En gros, même s'il a purgé sa peine de prison, la police pourra continuer son enquête pour dénicher le butin.

Et même si la police n'est pas à ses trousses, «il risque d'avoir des détectives privés, très compétents, derrière lui, payés par la victime, qui retrouveront à coup sûr son compte.» Se constituer prisonnier n'était donc peut-être pas la meilleure solution pour s'en sortir... «Il a du soucis à se faire», conclut Aurélien Chardeau.