Plus de 5% des Français victimes de violences

SECURITE Mais seulement 10% de plaintes...

Avec agence

— 

Capture d'écran de la vidéo qui montre une supposée agression dans un bus de nuit de la RATP
Capture d'écran de la vidéo qui montre une supposée agression dans un bus de nuit de la RATP — DR

 

L’insécurité n’est donc pas en recul. Le nombre de personnes se disant victimes de violences a légèrement progressé en 2007-2008, notamment au sein de la famille, pour atteindre 5,1% de la population, soit près de 2,2 millions de Français, dont seulement 10% ont déposé plainte, selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance (OND) publiée mardi.

La part des victimes de ces violences, passe de 4,9% de la population en 2006-2007 à 5,1% en 2007-2008. Cette hausse s'explique par celle «significative», selon l'OND, du nombre de ces actes commis au sein de la famille.

2.177.000 personnes ont «subi au moins un acte de violences»

«Moins de 10% des personnes victimes de ces violences déposent plainte», selon l'enquête de victimation de l'OND, réalisée par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Selon la projection de l'OND sur 13.500 personnes de 18 à 75 ans interrogées, 2.177.000 personnes ont «subi au moins un acte de violences».

>> Des chiffres à prendre avec des pincettes? C'est à lire ici
 
Parmi elles, 364.000 ont été victimes de violences sexuelles et éventuellement de coups, et 1.939.000 d'autres violences que sexuelles.

Les enquêtes de victimation complètent l'outil statistique des policiers et des gendarmes, basé sur des plaintes et des constats, et permet d'interroger directement les Français sur leur vécu de faits de délinquance, selon l'OND.