Les Françaises plébiscitent le chèque contraception de Royal

— 

Des pilules contraceptives.
Des pilules contraceptives. — SIERAKOWSKI / ISOPIX / SIPA

Le sujet fait débat dans la sphère politique pas chez les Françaises. Selon une enquête Ifop-20 Minutes, 67 % des femmes interrogées sont favorables au chèque contraception à destination des lycéennes que Ségolène Royal a mis en place en Poitou-Charentes. D'un montant global de 144 euros, ces chèques donneront notamment droit à une consultation médicale et à un traitement contraceptif de six mois. Si les 65 ans et plus sont plus circonspectes (52 % d'avis favorables), les 18-24 ans approuvent très largement la mesure (79 % de réponses positives), tout comme les 35-49 ans (70 %). Or, c'est dans cette tranche d'âge que l'on retrouve justement le plus de mères d'adolescentes.

« Ségolène Royal savait qu'elle allait susciter le débat politique. Mais comme par le passé, elle démontre une certaine capacité à « sentir » l'opinion et à faire des propositions qui remportent l'adhésion du public », analyse Jérôme Fourquet, directeur adjoint au département Opinions de l'Ifop, qui y voit le moyen pour la présidente de Poitou-Charentes de « revenir dans le débat politique au sens noble du terme ». En fin de semaine dernière, le ministre de l'Education, Luc Chatel, s'était prononcé contre la mesure. Tout comme la présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, qui a dénoncé un projet scandaleux. W

Charlotte Mannevy