Une distribution d'argent en plein Paris tourne mal

PUB La société qui voulait se servir de l'évènement pour faire un buzz a été débordée par les 5.000 personnes qui sont arrivées...

E. J. avec agence

— 

5.000 personnes s'étaient rassemblées aux Champs-Elysées, à Paris, pour l'opération d'une société qui voulait distribuer de l'argent dans la rue le 14 novembre 2009.
5.000 personnes s'étaient rassemblées aux Champs-Elysées, à Paris, pour l'opération d'une société qui voulait distribuer de l'argent dans la rue le 14 novembre 2009. — REUTERS/Benoit Tessier
Une société qui voulait distribuer de l'argent dans la rue, ce samedi près de la Tour Eiffel à Paris, a dû renoncer à son projet pour des raisons de sécurité, alors que 5.000 personnes s'étaient massées sur les lieux, selon la police. A la suite d'échauffourées, le ministère de l'Intérieur a «l'intention de déposer plainte» contre l'organisateur de l'évènement, selon la Préfecture de Police (PP) de Paris. L'opération avortée a entraîné «une dizaine d'interpellations», dont neuf placements en garde à vue.

>> Vous êtes sur place? Envoyez nous vos photos par MMS au 33320 @20minutes.fr ou bien en cliquant ici...


Dans un communiqué, la direction de Rentabiliweb rappelle que sa filiale Mailorama.fr «avait reçu l'autorisation formelle et écrite d'organiser la manifestation au lieu même fixé par la préfecture de Police» et que c'est «à la suite d'un changement d'avis de la préfecture, et à la demande expresse des services de police» qu'elle «a décidé d'annuler une opération». Annulation qui a provoqué les foudres des 5.000 personnes qui avaient fait le déplacement.

De nombreux jeunes ont commencé à lancer des oranges et des pommes sur des voitures, des enseignes et des vitrines à proximité du Champ de Mars, au carrefour de l'Ecole militaire. Des forces de police ont pris position dans le quartier. Et les gens se sont énervés quelque peu, à en croire cette vidéo:



Barrières enjambées


«Suite à des troubles majeurs à la circulation dans le secteur Champ de Mars et d'importants mouvements de foule, la PP de Paris a demandé à l'organisateur, conformément à son engagement, de ne pas procéder à la distribution d'argent», a-t-elle déclaré à l'AFP. L'organisateur avait prévu une dizaine d'agents de sécurité d'une société privée, a constaté l'AFP. Des barrières métalliques avaient été installées, mais ont été aussitôt enjambées par la foule.

«Nous nous sommes aperçus que la sécurité va être difficile à assurer. Par conséquent j'ai décidé d'annuler toutes les distributions publiques d'argent pour l'instant», avait déclaré de son côté Jean-Baptiste Descroix-Vernier, président Rentabiliweb. «Je pense que c'est une décision sage. Je reverserai l'intégralité de la somme qui était prévue au Secours populaire dès lundi», avait-t-il poursuivi. Il a évalué cette somme à «environ 100.000 euros».

La société Rentabiliweb s'est dite «consternée de voir qu'une opération festive et, encore une fois bon enfant, peut être organisée sans aucun trouble à l'ordre public au Canada ou aux Etats Unis, mais ne peut apparemment pas l'être en France». L'entreprise assure qu'elle «est solidaire aussi de ceux qui ont eu à souffrir des conséquences de cette annulation».