Des pénis de lapins fabriqués en laboratoire

SCIENCES Des scientifiques ont greffé aux animaux des organes obtenus grâce aux cellules de ces derniers, qui en ont fait bon usage...

J. M.

— 

Il décapite ses proies et les saigne: depuis un an, un tueur en série de lapins sème la panique chez les éleveurs de la Ruhr et rend chèvre la police allemande.
Il décapite ses proies et les saigne: depuis un an, un tueur en série de lapins sème la panique chez les éleveurs de la Ruhr et rend chèvre la police allemande. — Valery Hache AFP/Archives

Une équipe de chercheurs a réussi à reconstituer des pénis de lapin à partir de cellules d'animaux de laboratoire. Plus fort encore, après une greffe, les heureux patients à grandes oreilles ont eu le plaisir d'étrenner leurs organes flambants neufs.
 
Quatre femelles ayant reçu les faveurs des animaux greffés se sont même révélées enceintes. Il n'a fallu que six semaines pour fabriquer les fameux pénis, et déjà, les scientifiques se prennent à rêver à une application chez l'homme.
 
En attendant les pénis humains
 
«Les patients atteints d'anomalies congénitales, de cancer du pénis, de blessure traumatique du pénis, et de certains types de dysfonctionnement érectile organique pourraient bénéficier de cette technologie dans le futur», a écrit l'équipe dans son rapport. Une promesse qui pourrait ne pas relever de la science-fiction.
 
«Dans cinq ou dix ans, nous pourrons avoir des banques de cellules de pancréas ou de cœurs, comme nous avons aujourd'hui des banques de sang», avait affirmé à 20minutes.fr le professeur Samir Hamamah, interrogé sur ses recherches sur les cellules souches embryonnaires. Demain, des banques de pénis?