Que risque vraiment Tony Musulin?

JUSTICE Le convoyeur en fuite encourt trois ans de prison et 375.000 euros d'amende au maximum s'il passe un jour devant la justice...

Bérénice Dubuc

— 

Toni Musulin, le convoyeur qui a reconnu avoir détourné 11,6 millions d'euros, le 5 novembre 2009.
Toni Musulin, le convoyeur qui a reconnu avoir détourné 11,6 millions d'euros, le 5 novembre 2009. — AFP PHOTO POLICE JUDICIAIRE

Le plus gros coup du siècle, pour une peine dérisoire. Tony Musulin, le convoyeur de 39 ans qui a dérobé 11,6 millions d’euros à Lyon jeudi dernier ne risque, au maximum, que trois ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 375.000 euros. S’il est pris.
 
Vendredi déjà, le procureur de la République de Lyon, Xavier Richaud avait indiqué: «Il s'agit d'un vol sans violence, passible de trois ans de prison.» Le procureur a précisé ce mardi à 20minutes.fr que, dans cette affaire, «il n’y a ni vol avec ruse, ni vol avec violence, ni en réunion». Le convoyeur ne pourra donc pas être jugé pour vol aggravé, mais pourra passer seulement devant un tribunal correctionnel pour un délit de «vol simple ou pour abus de confiance».
 
Vol simple ou abus de confiance


Le premier cas est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. Le second constitue «le fait par une personne de détourner, au préjudice d'autrui, des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu'elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d'en faire un usage déterminé». L’abus de confiance est puni de trois ans d'emprisonnement et de 375.000 euros d'amende.
 
Un policier a indiqué au Figaro que cette condamnation pourrait être ramenée à «un an et demi avec les remises de peine» et qu’à sa sortie, «nul ne pourrait l’inquiéter».