Le sénateur polynésien Gaston Flosse en détention provisoire

POLITIQUE Selon ses avocats, ça ne va pas durer...

J.M. avec agence

— 

La famille d'un journaliste mystérieusement disparu en 1997 alors qu'il enquêtait sur des affaires politico-financières du territoire estime, au vu de pièces du dossier, qu'il a sans doute été victime d'un système policier parallèle mis en place à l'époque.
La famille d'un journaliste mystérieusement disparu en 1997 alors qu'il enquêtait sur des affaires politico-financières du territoire estime, au vu de pièces du dossier, qu'il a sans doute été victime d'un système policier parallèle mis en place à l'époque. — Gregory Boissy AFP/Archives

L'épilogue était attendu après la levée de son immunité parlmentaire. Le sénateur polynésien Gaston Flosse (DVD) a été placé en détention provisoire lundi à Tahiti dans le cadre de l'affaire de la régie publicitaire de l'annuaire téléphonique de la Polynésie.

«Le vieux lion est en prison»

Ce proche de Jacques Chirac, âgé de 78 ans, a été accompagné à la prison de Nuutania, à Faaa, dans la banlieue de Papeete, par des dizaines de militants de son parti Tahoera'a Huiraatira et d'amis, vêtus de blancs qui priaient, chantaient des cantiques et lançaient des cris hostiles à la France et à sa justice.

«Nous avons dû faire sortir le sénateur par une porte de service pour éviter les débordements», a précisé le procureur José Thorel. Les détenus de la prison surpeuplée de Nuutania ont accueilli M. Flosse aux cris de: «Le vieux lion est en prison» ou «bienvenue au vieux lion». Selon les deux avocats du sénateur, la détention de Gaston Flosse ne devrait pas dépasser deux semaines.

Un véritable «pacte de corruption»

Le rôle du sénateur a été qualifié de «central» au sein d'un véritable «pacte de corruption» par le procureur José Thorel. Il est soupçonné d'avoir bénéficié pendant dix ans pour lui-même et son parti de versements d'anciens responsables de l'Office des Postes et Télécommunications (OPT) et du groupe 2H, chargé de la publicité pour l'annuaire officiel de la Polynésie.

Il est également soupçonné d'avoir, en contrepartie, favorisé l'attribution à cette même société des régies publicitaires de l'office des Postes, de Air Tahiti Nui et de Tahiti Nui Télévision, la chaîne du Territoire. Sénateur depuis 1998, Gaston Flosse avait conservé son mandat malgré une condamnation à une peine d'inéligibilité confirmée en appel en septembre, dans le cadre d'une affaire de détournement de fonds publics.