A Charleville-Mézières, le camion de Fourniret met mal à l'aise

JUSTICE Il est toujours garé sur le parking du personnel du Palais de justice...

C. F.

— 

Le fourgon Citroën de Michel Fourniret est toujours garé sur le parking du personnel du palais de justice de Charleville-Mézières.
Le fourgon Citroën de Michel Fourniret est toujours garé sur le parking du personnel du palais de justice de Charleville-Mézières. — BENOIT DOPPAGNE/EPA/SIPA

Un véhicule «qui sent la mort». C'est ce que les professionnels du palais de justice de Charleville-Mezières ont sous les yeux chaque jour. Ce véhicule, c'est celui de Michel Fourniret, toujours garé sur le parking du personnel du tribunal, nous apprend L'Union ce lundi.
 
C'est dans ce fourgon Citroën C 25 de couleur blanche que Michel Fourniret, condamné à la perpétuité incompressible en mai 2008, a séquestré au moins trois de ses victimes, l'une d'elles ayant réussi à s'évader, permettant son arrestation.
 
Pièce à conviction
 
Le camion fait toujours partie des pièces à conviction, explique le journal, plusieurs enquêtes étant toujours en cours, comme celles concernant la disparition de Marie-Angèle Domèce le 8 juillet 1988 à Auxerre et le meurtre de Joanna Parrish, retrouvée à Auxerre également en mai 1990.
 
«Nous ne supportons plus de l'avoir sous les yeux. Il nous rappelle trop le calvaire qu'ont enduré les malheureuses qui ont été transportées dedans!», témoigne un des membres du personnel dans les colonnes de l'Union.
 
Contacté par 20minutes.fr, le palais de justice confirme la présence de ce véhicule sur le parking, tout en relativisant: «Ça fait un an et demi qu'il est là, il fait partie du paysage».