La hausse ne fait pas tousser

TABAC Fumeurs et buralistes ne croient pas à une baisse de la consommation...

Maud Noyon

— 

Encore quelques centimes de plus. A partir d'aujourd'hui, les prix du tabac grimpent de 6% et il faudra débourser environ 0,30 euros supplémentaires par paquet. Rien à voir avec les hausses records des années 2003-2004, où les prix des cigarettes et du tabac à rouler avaient bondi de plus de 30%. Mais à près de 6 euros le paquet, l'addition est de plus en plus douloureuse pour les fumeurs.

Dimanche, pourtant, les bars-tabacs de la capitale ont juste vendu quelques paquets de plus aux consommateurs prévoyants. «Le chiffre d'affaires a été un peu meilleur ces derniers jours et pendant une semaine, les clients vont faire attention. Mais après, la vente va reprendre de plus belle», assure Antonio Rodriguez, installé près de la gare Saint- Lazare, à Paris.

«Ça ne va pas me faire arrêter»

Comme ses clients, il est peu convaincu par l'argument «santé» qui justifie cette hausse. «Ce ne sont pas 30 centimes qui vont me faire arrêter», confirme Slaheddine, 25 ans, qui avoue fumer un bon paquet par jour. Il se fournit toujours dans les bureaux de tabac, malgré les tentations. «J'ai déjà essayé d'en acheter dans la rue, mais je n'ai pas réussi à les finir tellement elles étaient mauvaises.» Dans les régions frontalières, en revanche, les virées en Espagne ou en Belgique risquent de se multiplier. «On a perdu 60% de notre clientèle depuis 2003, explique Alexandre, gérant du tabac la Pergola, à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Comme lors de la dernière hausse des prix, en 2007, on s'attend à ce que 10 à 20% de nos habitués partent en Espagne», où le paquet de blondes atteint à peine 3 euros.

>> Et vous, qu'en pensez-vous? Allez-vous arrêter de fumer ? Réduire votre consommation? Dites-le nous dans les commetaires ci-dessous.