Le premier salon du divorce ouvre ses portes à Paris

SOCIETE Objectif: aider les personnes en instance de séparation à mieux gérer cette transition difficile...

S. C.

— 

Habiter ensemble avant le mariage favoriserait le divorce.
Habiter ensemble avant le mariage favoriserait le divorce. — DURAND FLORENCE/SIPA

Il y avait déjà un salon du mariage, voici aujourd’hui le salon du divorce, de la séparation et du veuvage. Pour sa première édition, ce salon, intitulé sobrement «Nouveau départ», s’installe samedi et dimanche, à Paris, porte Champerret. Objectif: aider les personnes en instance de séparation à mieux gérer cette transition difficile.

Parmi les exposants, des conseillers en relooking, des coachs personnels, des juristes ou encore... des agences matrimoniales! Le salon s’organise en différents villages. Sur le village «Conseils et Droit», juristes, avocats et gestionnaires de patrimoine répondront aux questions pratiques. Un espace «psychologie et formation» est également prévu pour aider à faire face au décès de son conjoint ou de sa conjointe, ou à une séparation. De son côté, l’espace «Immobilier et décoration» se charge des conflits qui entraînent le déménagement de l'un des conjoints.

Pour repartir d’un pied léger, le salon pense aussi à l’après-divorce. Le village «Image de soi» s'occupe des personnes qui ont besoin de retrouver confiance en elle, notamment via des conseils beauté ou de relooking. Enfin, l'espace «loisirs et rencontres» propose des idées de voyages, de sports et des agences de rencontres pour tourner définitivement la page. Alors que plus d'un mariage sur trois se conclut par un divorce en France, la séparation promet de devenir un un nouveau business.

Informations pratiques
De 10h à 19h le samedi / de 10h à 18h le dimanche
8 euros (5 euros en pré-vente)