«Casse-toi pov’ con»: l’amende de 30 euros confirmée

JUSTICE Le pourvoi en cassation du militant a été rejeté...

P.V

— 

Le tribunal correctionnel de Laval a condamné jeudi à une "amende de principe" de trente euros avec sursis pour offense au chef de l'Etat un homme qui avait brandi en août une affichette portant la mention "Casse-toi pov'con" devant la voiture de Nicolas Sarkozy.
Le tribunal correctionnel de Laval a condamné jeudi à une "amende de principe" de trente euros avec sursis pour offense au chef de l'Etat un homme qui avait brandi en août une affichette portant la mention "Casse-toi pov'con" devant la voiture de Nicolas Sarkozy. — Jean-François Monier AFP/Archives
Son affichette «Casse-toi pov’ con», montrée le 28 août 2008 devant la voiture de Nicolas Sarkozy, a valu à Hervé Eon une amende de 30 euros avec sursis.  Cette amende est maintenant définitive puisque, d’après Ouest France, le pourvoi en cassation du militant de gauche, chômeur de 56 ans, a été rejeté le 27 octobre dernier.
 
En mars, la cour d'appel d'Angers avait confirmé sa peine pour «offense au chef de l'Etat». Une condamnation que le militant du Parti de gauche conteste, vu que l’affichette reprenait les termes exacts prononcés par le Président français au salon de l'Agriculture en 2007. Il souhaite se pourvoir devant la Cour européenne des droits de l’homme pour faire abroger le délit d’offense.