Un canal vers l'Europe du nord

— 

Des perspectives d'évolution de trafic de 124 % à 148 % sur le bassin du Nord-Pas-de-Calais. La création du canal Seine-Nord, un canal grand gabarit qui reliera le Bassin parisien au nord de la France à partir de 2015, va faire exploser le transport de marchandises par voie d'eau dans cette région, en ouvrant les canaux français à l'Europe du Nord et de l'Est. Environ 4,5 milliards d'euros vont être injectés dans sa création. « Alors que la France est un bassin quasi-fermé, ce canal permettra de naviguer jusqu'à la mer Noire », explique Danielle Rouganne, déléguée générale d'EPF. Il est prévu d'y faire naviguer des unités de grand gabarit (4 400 tonnes), « ce qui devrait permettre d'économiser deux mille camions par jour ». Selon EPF, « l'ensemble des trafics seront orientés à la hausse, à l'exception des produits métallurgiques et des combustibles. » Sur le canal Seine-Nord, les perspectives prévoient un doublement du trafic.

Le canal permettra aussi de connecter le Bassin parisien et le port du Havre à l'Europe. « L'axe Seine-Oise est directement concerné. Ses perspectives de trafic sont comprises entre + 12 % et + 24 %, selon les scénarios de compétitivité du fluvial au niveau national », indique l'étude. L'ensemble du bassin Nord-Seine-Oise pourrait représenter 67 % du trafic national. Mais là encore, « tout reposera sur la mise en place d'une politique volontariste ». W