Un général renvoyé en justice pour des images pédophiles

— 

Raymond Germanos en août dernier.
Raymond Germanos en août dernier. — M. GANGNE / AFP

Il a reconnu les faits et s'est dit prêt à engager une démarche thérapeutique. Le général d'armée Raymond Germanos, 68 ans, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour détention d'images pédopornographiques, a-t-on appris hier. Les policiers français avaient été alertés en 2006 via Interpol par leurs homologues autrichiens. Ces derniers étaient parvenus à identifier l'adresse Internet du général, sur laquelle avaient été importées des vidéos pédophiles depuis un site autrichien.

En perquisitionnant son domicile, les policiers ont mis la main sur environ 3 000 photos mettant en scène des enfants âgés de 6 mois à 12 ans.

Mis en examen en juin 2008, Raymond Germanos a été placé sous contrôle judiciaire, ce qui lui interdit notamment de sortir d'Ile-de-France. Il a demandé hier un assouplissement de ce contrôle. A ce sujet, la cour d'appel de Paris a mis sa décision en délibéré au 10 novembre, selon une source judiciaire.

Diplômé de Saint-Cyr, le général a notamment commandé le 2e régiment étranger de parachutistes. Commandeur de la Légion d'honneur, il a aussi dirigé les cabinets militaires des anciens ministres de la Défense Charles Millon et Alain Richard. Il encourt deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. W