les délinquants de moins de 13 ans privés de sorties nocturnes?

Vincent Vantighem

— 

Le ministre de l'Intérieur réfléchit à faire appliquer une telle mesure par les préfets.
Le ministre de l'Intérieur réfléchit à faire appliquer une telle mesure par les préfets. — WITT / SIPA

Ce n'est encore qu'une « réflexion ». Mais Brice Hortefeux est de plus en plus « partisan » d'un couvre-feu pour les délinquants de moins de 13 ans. Le ministre de l'Intérieur a lancé cette idée, hier soir, lors des rencontres de Beauvau organisées avec des élus UMP.

« Est-il normal qu'un mineur de 12 ou 13 ans qui a commis des délits puisse se promener tout seul la nuit ? », s'est interrogé le ministre en guise d'argumentaire lors de cette réunion. Avant de préciser que cette mesure pourrait être appliquée par le préfet. « Il déciderait simplement de l'interdiction de sortie du mineur une fois la nuit tombée. »

Interrogé par 20 Minutes, Jean-Jacques Urvoas est resté dubitatif. « Comment un policier identifiera dans la rue si le mineur est délinquant ou pas ? se demande le secrétaire national du PS chargé de la sécurité. Plutôt que de mettre une fatwa sur la jeunesse, le ministre devrait arrêter de supprimer des emplois. » Selon lui, 7 400 postes de policiers et de gendarmes seraient menacés dans les deux ans à venir.

Des doutes partagés par un policier du syndicat Alliance. « Le gouvernement prend de plus en plus de mesures. Et on est de moins en moins de fonctionnaires », nous a-t-il confié. « Il y a à boire et à manger dans ce genre d'idée, a estimé un retraité de la police, membre du syndicat Unité. Et en termes de libertés individuelles, ce n'est pas forcément la bonne décision. » Ça tombe bien : pour Brice Hortefeux, ce n'est pas une « décision », mais juste une « réflexion ». W