Vers un seuil plus sévère

— 

Les associations de consommateurs s'en félicitent, les semenciers font la moue. Le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) a estimé hier que la mention « sans OGM » devrait être réservée aux produits en contenant moins de 0,1 %. Selon le HCB, c'est « le seuil le plus bas techniquement réalisable garantissant à la fois le respect du consommateur et la fiabilité des transactions ». Le gouvernement a annoncé son intention de préparer un décret définissant l'étiquetage des produits OGM sur la base de cet avis. La France serait alors largement en deçà du seuil européen, fixé à 0,9 %. W