Manger son chien ou devenir végétarien: comment sauver la planète?

ENVIRONNEMENT Les animaux, leur viande et leurs pets seraient responsables du réchauffement climatique...

Julien Ménielle

— 

Les autorités de Séoul vont lancer une campagne d'inspection afin de vérifier l'hygiène et la qualité de la viande dans les restaurants servant de la viande de chien, théoriquement illégaux depuis les jeux Olympiques de 1988 mais tolérés.
Les autorités de Séoul vont lancer une campagne d'inspection afin de vérifier l'hygiène et la qualité de la viande dans les restaurants servant de la viande de chien, théoriquement illégaux depuis les jeux Olympiques de 1988 mais tolérés. — Choi Jae-Ku AFP/Archives

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage. Le meilleur ami de l'homme et ses congénères du monde animal font l'objet d'attaques en règle du monde vert. La raison: ils seraient responsables du réchauffement climatique. Petit tour d'horizon des bonnes idées pour sauver le monde.

Manger son chien
En matière de pollution, un chien vaut un 4x4. Et pas n'importe lequel: un Toyota Land Cruiser qui roulerait 9.500 km par an, si on en croit les calculs de Robert et Brenda Vale. Mais ces spécialistes du développement durables ne se contentent pas de manipuler les chiffres, ils proposent des solutions. Tout est dans le titre de leur livre: Time to Eat the Dog: The Real Guide to Sustainable Living (Il est temps de manger le chien: le véritable manuel de vie durable).

Renoncer aux animaux de compagnie
Il n'y a pas que Youki qui réchauffe la planète. Un matou a le même impact sur l'environnement qu’une Golf, tandis qu'un hamster pollue autant qu'une télévision à écran plasma. Dans ces conditions, vous comprendrez bien qu'il n'y a pas d'autre possibilité que de vous débarrasser au plus vite du nuisible qui vit sous votre toit et pourrit votre atmosphère. Choisissez un poisson rouge ou un canari, leur impact sur la nature est négligeable.

Devenir végétarien
Si vous n'aimez pas la viande de chien, mangez des légumes c'est encore mieux. «La viande entraîne un gaspillage d'eau et crée beaucoup de gaz à effets de serre. Elle exerce une pression considérable sur les ressources de la planète», assure Nicholas Stern, expert anglais des changements climatiques. Selon lui, aucun doute: «un régime végétarien est bien meilleur».

>> Pour économiser l'eau, on peut aussi faire pipi sous la douche. Pour retrouver tous nos conseils, cliquez ici

Taxer les pets de vache
En mars dernier, l'Irlande et le Danemark ont annoncé qu'ils envisageaient très sérieusement de taxer les bovins en raison de leurs nombreuses flatulences. Pas pour le confort des riverains, mais parce que lesdites émissions contiennent du méthane, gaz qui contribue au réchauffement climatique. Prix conseillé: 13 à 80 euros. Par bête, pas par pet.

En vérité, il est bien commode de rejeter la faute sur nos amis les bêtes. Cependant, tous les gaz à effet de serre ne sort pas du fondement des bovins, et une large part est imputable à l'homme. En 2008, par ses seuls déplacements, Nicolas Sarkozy avait produit l’équivalent des émissions d’un troupeau de 823 vaches laitières bretonnes pendant toute une année.

>> Vous aussi, calculez votre empreinte carbone en cliquant ici, on verra ce qu'on fait de vous