Isère: le père des deux enfants reconnaît les avoir «étouffés avec la main»

FAITS-DIVERS Les résultats de l'autopsie confirment sa version, et conclut à une mort par asphyxie...

Avec agence

— 

Localisation de Bourgoin-Jallieu, en Isère.
Localisation de Bourgoin-Jallieu, en Isère. — IDE
Le père de famille interpellé mardi soir à Bourgoin-Jallieu (Isère), après la découverte dans le coffre de sa voiture des corps de ses deux enfants, a reconnu les avoir tués. «L'autopsie a conclu à l'asphyxie, ce qui est compatible avec la version du père qui a avoué les avoir étouffés avec la main», a expliqué le procureur de la République de Grenoble, Jean Philippe.
 
 
Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme, âgé de 37 ans, souffrait d'une addiction au jeu sur internet, il venait juste d'être licencié et avait «des problèmes de couple». L'aîné des enfants, âgé de 10 ans, présente des traces de coup sur le thorax, a par ailleurs révélé l'autopsie.

Etouffés dans la nuit

Lors de sa garde à vue, entamée mardi soir et toujours en cours, le père de famille a confié qu'il avait tué ses deux garçons de sept et dix ans en les étouffant l'un après l'autre dans la nuit de lundi à mardi, après avoir passé du temps sur internet à jouer.

Sa femme, de retour de son travail de nuit chez un transporteur à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), s'était couchée comme à son habitude, sans se douter de quoi que ce soit. Vers 9 heures, son mari l'avait réveillée et, après une dispute, l'avait frappée.

La jeune femme avait alors ouvert la fenêtre et appelé au secours. Alerté, un voisin avait prévenu la police, qui avait ensuite découvert les corps. Selon cette source, la mère de famille, hospitalisée après les faits mardi soir, devait être brièvement entendue par les enquêteurs.