Des crèmes à utiliser à petites doses

SANTE Un rapport prudent...

Charlotte Mannevy

— 

Les produits sont aux normes, mais leurs conditions d'utilisation posent problème.
Les produits sont aux normes, mais leurs conditions d'utilisation posent problème. — PULSE / SIPA

Crèmes hydratantes, lingettes nettoyantes... les cosmétiques pour bébés avaient défrayé la chronique l'an dernier, à tel point que l'Agence française de sécurité, des produits de santé (Afssaps) s'était saisie du dossier. mardi, l'agence a dévoilé un rapport... très prudent. Globalement, les produits répondent aux normes en vigueur dit l'Afssaps, tout en demandant un renforcement des procédures d'évaluation des produits.

Trop de crème sur les fesses

Pour l'agence, la réglementation ne tient en effet pas compte des spécificités d'utilisation de ces produits chez les jeunes enfants. Ainsi, les parents ont souvent l'habitude d'appliquer trop de crème et trop souvent sur les fesses de leur bébé. Une «surexposition» aggravée par le confinement sous la couche. L'Afssaps a donc décidé de réunir un nouveau comité d'experts pour mettre en place de nouveaux outils d'évaluation et conseille «par précaution» de ne pas utiliser ces cosmétiques chez les prématurés.

«Insuffisant», dénonce le Comité pour un développement durable en santé, qui avait attiré l'attention sur ces produits. L'association souhaite que ces cosmétiques soient soumis à une autorisation de mise sur le marché, comme c'est le cas pour les médicaments.