Le renoncement de Jean Sarkozy fait la une de toute la presse

B.D.

— 

Jean Sarkozy au JT de France 2 ce jeudi 22 octobre 2009, annonce qu'il renonce à la présidence de l'Epad
Jean Sarkozy au JT de France 2 ce jeudi 22 octobre 2009, annonce qu'il renonce à la présidence de l'Epad — dr

Jean Sarkozy est partout. Encore. «Jean Sarkozy renonce à la présidence de l’Epad» annoncent Le Figaro, France-Soir et Le Parisien. Libération va plus loin avec son titre «Le sacrifice d’un fils». Pour le journal, «le renoncement de Jean Sarkozy à la présidence de l’Epad sonne comme un aveu. Celui d’un Président qui a compris qu’il est allé un peu trop loin dans l’exercice personnel de son pouvoir.» Même la presse économique est touchée, avec une manchette de La Tribune, qui indique «Les Sarkozy battent en retraite».
 
La presse quotidienne régionale salue pour sa part le «grand sens politique» du fils cadet du président de la République, à l’instar de Francis Lachat dans le Courrier Picard, qui juge que Jean Sarkozy «s'enlève une grosse épine du pied, il se libère pour l'avenir». De même Yann Marec estime dans Midi libre: «C’est un grand bond dans l’avenir qu’il a effectué en montrant que dans son fonctionnement, il y avait de l’apaisement. De la sagesse aussi. Et de la responsabilité. Ça ressemble presque à du panache», affirme-t-il. Dans le Télégramme, Hubert Coudurier approuve, grandiloquant: «une étoile est née».
 
Sur le blog monputeaux.com, Christophe Grébert, qui avait initié la pétition contre l’élection de Jean Sarkozy à a tête de l’Epad, rappelle la «mobilisation des citoyens», et se félicite : «NOUS avions raison! (…) Spontanément, collectivement, nous nous sommes défendus. Cette vigilance citoyenne a fait reculer les auteurs de ce mauvais scénario. Ils ont reculé, mais ils n'ont pas renoncé pour autant.»
Sur Twitter, le hashtag #jeansarkozypartout fait encore ce vendredi matin le plein de commentaires, moqueurs, à l’encontre du conseiller général des Hauts-de-Seine, et #jeansarkozynullepart a fait jeudi soir son apparition sur le site de microblogging.