Le ras-le-bol des salariés monte d'un cran

— 

Avis de tempête sur le climat social des entreprises. Selon une étude du groupe de conseil et de formation Cegos révélée hier, « si 68 % des salariés se déclarent satisfaits de leur travail, ils ne le sont pas du cadre dans lequel ils l'exercent », indique Catherine Allégret, directrice de l'unité ressources humaines. Ainsi, 56 % d'entre eux remettent en cause le climat social dans leur entreprise. Sans surprise, le salaire reste le principal point de mécontentement puisque 61 % des sondés ne sont pas satisfaits de leur système de rémunération. Et ils ont peu d'espoir que cela s'arrange, car 64 % croient à un blocage des salaires pour 2010.

Autre source de tension : la charge de travail, trop élevée et mal répartie selon plus de la moitié d'entre eux. Ces frustrations amènent un tiers des sondés à lever le pied au boulot. Plus frappant encore : deux salariés sur trois comprennent les actions chocs (séquestrations de patrons, menaces de plastiquage d'usine...) menées lors de récents conflits sociaux. Un sur trois pense même que cette situation pourrait s'appliquer à sa propre entreprise. W

Delphine Bancaud