Sans titre 356675

— 

NIKO/HADJ/SIPA

Florian Bourges parle anglais. Il savait bien ce que signifiait l'étiquette « High Confidential » sur les listings Clearstream qu'il a extraits, puis refilés à Denis Robert. C'était bien avant qu'ils ne soient trafiqués. « Florian Bourges est donc parfaitement étranger à cette dénonciation calomnieuse, a expliqué Romain Victor, le vice-procureur. Il a juste présenté quelques traits d'immaturité. Il n'était même pas encore diplômé à l'époque. » Pour cela, l'auditeur stagiaire s'est simplement rendu coupable d'abus de confiance, selon le ministère public, qui a requis quatre mois de prison avec sursis à son encontre. W