Deux avions de tourisme se percutent: 4 morts

ACCIDENT Dominique Bussereau s'est rendu sur place...

Avec agence

— 

Deux avions de tourisme se sont percutés en plein vol le 17 octobre 2009 à Beaugeay, dans le sud-ouest de la France. L'accident a fait quatre morts.
Deux avions de tourisme se sont percutés en plein vol le 17 octobre 2009 à Beaugeay, dans le sud-ouest de la France. L'accident a fait quatre morts. — X. LEOTY/ AFP

Deux avions de tourisme se sont heurtés en vol, samedi, à Beaugeay (Charente-Maritime), un accident qui a fait quatre morts, a-t-on appris auprès du secrétariat d'Etat aux Transports. «Il y a quatre victimes, la femme qui pilotait l'un des deux avions, l'autre pilote ainsi que ses deux passagers», a expliqué la directrice de cabinet de la préfecture de la Charente-Maritime, Eléonore Lacroix.

La pilote était une jeune femme de 20 ans, élève pilote de l'aérodrome Rochefort-Saint-Agnant, situé à environ 5 km de Beaugeay, qui était guidée par un instructeur au sol, a affirmé Eléonore Lacroix.

«Accident stupide»


Les trois occupants de l'autre appareil en provenance de Cognac sont également décédés, selon la même source, qui ne connaissait ni leur identité ni leur âge samedi en milieu d'après-midi. «La collision a eu lieu en plein vol vers 10h50 samedi matin».

«C'est l'accident le plus stupide que l'on puisse voir car le ciel était dégagé», a indiqué le ministre des Transports, Dominique Bussereau, qui s'est aussitôt rendu sur place. Selon lui, il est «trop tôt pour savoir ce qui s'est passé».

Dominique Bussereau, qui assistait au moment de l'accident à un congrès des maires de Charente-Maritime à une quinzaine de kilomètres du lieu de l'accident, a demandé une enquête au Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) et confié une enquête judiciaire à la gendarmerie des transports aériens de Mérignac (Gironde).

Les débris sont dans un champ

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'appareil en provenance de Cognac était en relation avec une tour de contrôle alors que le second avion, qui effectuait des tours autour de l'aérodrome de Rochefort, n'avait pas branché son équipement transpondeur, comme le règlement l'y autorise.

«Des investigations sont en cours», selon la directrice de cabinet. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, ainsi que le procureur de la République de Rochefort se sont rendus immédiatement sur place. Les débris des deux avions sont à environ 400 mètres l'un de l'autre, sur un champ de la commune de Beaugeay, selon Eleonore Lacroix. Le chemin d'accès au lieu de l'accident a été barré par les gendarmes.