Restauration: «Il y a une menace réelle de perdre la TVA réduite»

CONSOMMATION Les syndicats se sont fait tirer les oreilles à Bercy…

E.D. avec agence

— 

La baisse de la TVA de 19,6 à 5,5% dans la restauration a eu lieu en 2009.
La baisse de la TVA de 19,6 à 5,5% dans la restauration a eu lieu en 2009. — G. VARELA / 20 MINUTES
Le principal syndicat de restaurateurs sonne l’alerte. «Il y a une menace réelle de perdre la TVA à taux réduit», prévient Christine Pujol la présidente de l'Umih, principal syndicat du secteur.
 
Le secrétaire d'Etat au Commerce, Hervé Novelli, avait convoqué d’urgence les restaurateurs à Bercy ce mercredi matin pour faire le point sur le respect des engagements pris par la profession. A la baisse de la TVA devait répondre une diminution des prix. Pas visible, estime Bercy. Et l'Insee de donner la preuve par les chiffres: l'indice des prix à la consommation montre que ceux de la restauration n’ont pas baissé en septembre.
 
Un ultimatum le 15 décembre
 
« Certains professionnels, et je le déplore haut et fort, n'ont pas joué le jeu (de la baisse des prix, NDLR) et c'est dommage parce qu'il y a une menace réelle de perdre cette baisse de la TVA. On le sait, s'il n'y a pas de résultats, à un moment donné il risque d'y avoir un retour de bâton», a asséné Christine Pujol, tout en reconnaissant que cette menace n'avait pas été clairement évoquée lors de cette réunion.
 
«Le ministre nous a fortement conseillé de nous mobiliser davantage, c'est ce que nous allons faire», a-t-elle ajouté. Sur les prix, il leur a indiqué qu'un comité de suivi le 15 décembre ferait «définitivement» le point sur le respect de l'engagement et qu'en cas d'échec, il faudrait en tirer «toutes les conséquences».