Arrestation de deux militants présumés de l'ETA dans le Gard

ENQUETE Ils étaient en possession d'armes de poing et de détonateurs...

20minutes.fr, avec agence

— 

Deux hommes soupçonnés d'appartenir à l'organisation séparatiste basque ETA ont été interpellés dimanche à Rivières (Gard), dans le cadre d'une enquête menée par le parquet de Paris.

Les deux hommes ont été interpellés dimanche matin à Rivières à bord d'un véhicule dans le cadre d'une enquête préliminaire menée par le parquet de Paris, compétent en matière terroriste Ils étaient en possession d'armes de poing ainsi que de faux papiers français et espagnols, a-t-on précisé.

Les enquêteurs ont également mis la main sur douze détonateurs, ainsi que sur des bouteilles contenant des liquides «d'origine indéterminée» en cours d'expertise. Du matériel informatique, lui aussi expertisé, a été saisi. Dans l'après-midi, ils continuaient à investir une zone boisée située à l'écart du village, a constaté une photographe de l'AFP. Une dizaine d'hommes, dont certains encagoulés, étaient présents sur les lieux, mais les journalistes n'étaient pas autorisés à accéder à cette zone.

Les deux hommes, dont les identités et âges n'ont pas été précisés, ont été placés en garde à vue à Montpellier, dans l'attente d'un éventuel transfèrement à Paris. La garde à vue est susceptible de durer 96 heures en matière terroriste.