les salariés mobilisés

— 

Après l'émotion, l'action. Les salariés de France Télécom étaient en grève, hier, pour dénoncer la souffrance au travail et les vingt-quatre suicides qui ont endeuillé l'entreprise en moins de deux ans. Un mouvement suivi par 15 % du personnel selon la direction, 30 à 40 % selon les syndicats. Pour SUD-PTT, qui appelle de nouveau à la grève aujourd'hui, « l'émotion fait place à une volonté revendicatrice ». En fin de journée, le PDG de France Télécom, Didier Lombard a présenté aux syndicats un chantier en six points, visant notamment « à repenser la relation managériale », à « revoir les conditions de travail » et à « accompagner les mobilités et le changement ». W