Journée de mobilisation à France Télécom

SOCIAL Des préavis de grève ont été déposés et des rassemblements devant les directions territoriales sont prévus alors qu'une négociation nationale sur le stress doit se tenir à Paris...

C. F. avec agence

— 

Des suicides en série à France Telecom.
Des suicides en série à France Telecom. — A. JULIEN
A peiné nommé, le nouveau numéro 2 de France Télécom, Stéphane Richard, va devoir affronter sa première journée d'action. A l'appel de FO, CFTC, CFDT, CGT, CFE-CGC et Sud, des préavis de grève ont été déposés et des rassemblements sont prévus devant les directions territoriales pour dénoncer le mal-être au travail et les suicides de salariés. Et ce le jour même d'une réunion de négociation nationale sur le stress à Paris.

La direction a fait un pas vers ses salariés en annonçant lundi une prolongation jusqu'à la fin de l'année du gel des mutations. Une réponse aux syndicats, qui demandaient un «moratoire» jusqu'à la fin des négociations sur le stress au travail fin décembre, alors que les cadres ont déjà obtenu la fin des mobilités forcées tous les trois ans.

«C'était quand même la première attente du personnel», a souligné Christian Mathorel (CGT). Cette mesure «contribuera à apaiser le climat de la négociation en cours», ajoute Sud-PTT.

>> Tous nos articles sur France Telecom, c'est ici