France Télécom: Le numéro 2 viré

MANAGEMENT Après la vague de suicides...

Avec agence

— 

Le numéro 2 de France Telecom Louis-Pierre Wenes (à gauche) et Didier Lombard, le 28 novembre 2007.
Le numéro 2 de France Telecom Louis-Pierre Wenes (à gauche) et Didier Lombard, le 28 novembre 2007. — REUTERS/Benoit Tessier

L'opérateur France Télécom a annoncé lundi le remplacement de Louis-Pierre Wenes, numéro deux du groupe, par Stéphane Richard, désigné il y a quelques mois pour succéder au PDG du groupe Didier Lombard en 2011.


Stéphane Richard est nommé directeur général adjoint en charge des opérations France à compter de ce jour, indique le groupe dans son communiqué. Cet ancien directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, qui a été désigné en mai comme prochain PDG de l'opérateur, est arrivé le 1er septembre à France Télécom.
 
Démission acceptée
 
«Louis-Pierre Wenes, actuel directeur général adjoint en charge des opérations France a demandé à Didier Lombard de le décharger de ses responsabilités, ce que Didier Lombard a accepté», explique l'opérateur.

>> Tous nos articles sur France Telecom, c'est ici

 
Arrivé en décembre 2002 comme directeur des achats et de l'amélioration de la performance, Louis-Pierre Wenes, 60 ans, a supervisé à partir de septembre 2005 la mise en place du plan «Next», pour moderniser l'opérateur, avant d'être chargé en 2006 des opérations en France et de la transformation du groupe. Depuis février, il est aussi directeur général adjoint.

Didier Lombard et Louis-Pierre Wenes, maîtres d'oeuvre du désendettement et de la mutation commerciale de l'opérateur, sont sous le feu des critiques avec la vague de suicides (24 en 18 mois) qui touche leurs salariés.