Les antinucléaires ont rendez-vous à Colmar

ENVIRONNEMENT Venus pour un grand rassemblement, ils dénoncent les mesure de sécurité prises par la préfecture...

Avec agence

— 

L'une des deux unités de production de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) est maintenue à l'arrêt depuis samedi en raison d'un problème d'étanchéité qui a provoqué deux incidents mineurs, a-t-elle annoncé jeudi la direction dans sa lettre hebdomadaire.
L'une des deux unités de production de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) est maintenue à l'arrêt depuis samedi en raison d'un problème d'étanchéité qui a provoqué deux incidents mineurs, a-t-elle annoncé jeudi la direction dans sa lettre hebdomadaire. — Olivier Morin AFP/Archives

Le réseau Sortir du nucléaire (SDN) s'est indigné samedi des importantes mesures de sécurité prises par la préfecture à Colmar où doit se tenir dans l'après-midi un rassemblement anti-nucléaire pour réclamer la fermeture de Fessenheim, la doyenne des centrales françaises.

«Je suis profondément choquée par les moyens (policiers, ndlr) mis en oeuvre, par ce totalitarisme que nous impose le pouvoir politique», a déclaré à des journalistes Evelyne Moeglen, porte-parole de Cap 21, le mouvement dirigé par l'ancienne ministre Corinne Lepage qui, avec les quelque 80 autres organisations du réseau SDN, a appelé dans toute l'Europe à venir manifester dans le chef-lieu du Haut-Rhin.

Militants bloqués

Un impressionnant dispositif policier a été déployé aux abords de la gare ferroviaire de Colmar (70.000 habitants), à quelques centaines de mètres de la préfecture. De très nombreux véhicules de CRS et de la gendarmerie mobile avaient par ailleurs pris position dans les rues adjacentes, derrière des barrières anti-émeutes en acier hautes de près de 3 mètres, tandis qu'un hélicoptère de la gendarmerie tournait au-dessus du lieu de la manifestation.

Selon le réseau SDN, des filtrages sont effectués aux frontières allemande et suisse. «Cinq bus de militants allemands ont été bloqués», a confirmé l’eurodéputé Sandrine Bélier à 20minutes.fr.

Les prévisions de participation la manifestation varient, selon les sources, de quelques milliers à 35.000.