Grippe A (H1N1): Le nombre de consultations se stabilise

SANTE Le nombre de nouveaux reste au-dessus du seuil épidémique...

M. D. avec agence

— 

Un masque anti-grippe A (H1N1)
Un masque anti-grippe A (H1N1) — SIMON ISABELLE/SIPA

Le recours aux soins pour la grippe saisonnière et la grippe A (H1N1) tend à se stabiliser en France, même s'il reste au-dessus du seuil épidémique, selon l'Institut national de veille sanitaire (InVS). 147.000 nouveaux cas ont été enregistrés pour la semaine du 21 au 27 septembre, contre 165.000 la semaine précédente, souligne mercredi l'organisme, sur la base des estimations du réseau Sentinelle. La France métropolitaine a enregistré 385.000 cas de grippe en trois semaines.
 
30 décès de malades porteurs du virus
 
Parmi les régions les plus touchées : Alsace (878 cas pour 100.000 habitants), Basse-Normandie (644), Rhône-Alpes (356), Provence-Alpes-Côte-d’Azur (318), Nord-Pas-de-Calais (304) et Franche-Comté (256).


>> Retrouvez notre dossier spécial sur la grippe A (H1N1) en cliquant ici
 
Les réseaux SOS Médecins et Oscour (urgences) indiquent «une légère baisse de l’activité liée aux syndromes grippaux». Par ailleurs, depuis le début de l’épidémie en France, 30 décès de malades porteurs du virus A (H1N1)/2009 ont été dénombrés (6 en métropole, 1 en Guyane, 1 en Martinique, 6 à la Réunion, 9 en Nouvelle Calédonie et 7 en Polynésie Française), selon l'Institut de veille sanitaire (InVS).

FINANCEMENT
 
Les complémentaires santé (mutuelles, assurances, institutions de prévoyance) ont fait part mercredi de leur accord pour financer, au côté de l'Etat et de l'assurance maladie, l'achat de doses de vaccins contre la grippe H1N1, pour un montant estimé à 280 millions d'euros.
 
La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a chiffré à 1,5 milliard d'euros le coût de la lutte contre la pandémie de la grippe H1N1, dont 1,1 milliard consacré à l'achat de produits (vaccins, masques...) et 450 millions aux campagnes d'information ou à la rémunération des médecins et personnels administratifs.