Non-lieu requis pour Chirac

— 

C'est la seule « affaire » dans laquelle il a été mis en examen. Le parquet de Paris a rendu, lundi, un non-lieu à l'encontre de Jacques Chirac dans l'enquête sur les chargés de mission de la Ville de Paris, considérant que les faits étaient soit prescrits, soit non caractérisés.

L'ancien président de la République était soupçonné de « détournements de fonds publics » dans cette enquête qui vise 43 emplois fictifs au profit du RPR entre 1983 et 1995. Dans la liste des bénéficiaires présumés figure un ancien préfet qui aurait eu droit à un chauffeur payé par le cabinet de Jacques Chirac, lorsque ce dernier était maire de Paris. « J'en assume la totale responsabilité » avait-il affirmé lors de son audition, en juillet 2007.

Pour autant, le parquet de Paris a requis un non-lieu général pour la vingtaine de personnes mises en examen dans cette affaire. Si la juge ne suit pas cet avis, Jacques Chirac sera renvoyé devant le tribunal correctionnel. W