Parodie du démantèlement de la «Jungle»: Canal + parle de «canular»

IMMIGRATION Alors que Eric Besson dénonce «une grave dérive médiatique» après une mise en scène imaginée par une équipe d'Action discrète...

E. D. avec agence

— 

Les logements de fortune de la «jungle de Calais» ont été détruits après l'évacuation par les forces de l'ordre mardi 22 septembre 2009.
Les logements de fortune de la «jungle de Calais» ont été détruits après l'évacuation par les forces de l'ordre mardi 22 septembre 2009. — AFP PHOTO/PHILIPPE HUGUEN
C’est «une grave dérive médiatique», selon le ministre de l'Immigration, Eric Besson. Ce mardi, des membres de l’émission «Action discrète» de Canal+ ont été interpellés à Calais alors qu’ils se faisaient passer pour des policiers et des migrants. «Nous sommes dans le registre du canular, interprété par des comédiens en caméra cachée, qui font des happenings autour de faits d'actualité. Cette émission vise à caricaturer de façon burlesque des faits de société», a fait Canal +, mercredi, dans un communiqué
 
L'équipe d'«Action discrète», émission parodique diffusée en clair le samedi soir, tournait à Calais le sujet de la semaine consacré au démantèlement de la «jungle», principal campement d'étrangers en situation irrégulière dans le Calaisis.
 
Plainte du préfet
 
«Ces personnes se présentaient chez des particuliers, munis de faux uniformes, de fausses cocardes tricolores, de fausses cartes de visites, de faux ordres de missions du ministère, en tenant en laisse des comédiens grimés et présentés comme des +migrants à adopter comme animaux de compagnie+», poursuit le ministère.
 
Le préfet du Pas-de-Calais a déjà déposé plainte et le ministère «se réserve la possibilité de donner toute suite utile à cette affaire».