Flashball: un policier mis en examen pour «violences volontaires»

MONTREUIL Il serait l'auteur du tir qui a coûté un oeil à Joachim Gatti...

J. M. avec agence

— 

Un policier a été mis en examen pour «violences volontaires» dans l'affaire du tir de flashball ayant entraîné la perte de l'oeil d'un homme de 34 ans, le 8 juillet en Montreuil, a-t-on appris ce mardi de source judiciaire.

Le policier mis en examen serait l'auteur du tir et appartient à la brigade anticriminalité (BAC). Il a été convoqué la semaine dernière par le juge, qui lui a notifié sa mise en examen. L'homme a été laissé en liberté. Le juge lui a interdit de porter une arme mais il n'a pas interdiction de travailler.

«Violences volontaires ayant entraîné une infirmité ou une mutilation par dépositaire de l'autorité publique»

Il est notamment reproché au fonctionnaire de police des «violences volontaires ayant entraîné une infirmité ou une mutilation par dépositaire de l'autorité publique», selon la source judiciaire.

Dans la journée du 8 juillet, de violents heurts avaient opposé des membres des forces de l'ordre et des manifestants soutenant les occupants d'une clinique désaffectée expulsés à Montreuil. Joachim Gatti, 34 ans, qui participait à ce rassemblement, avait perdu un oeil à la suite d'un tir de flashball.