Un fils Fillon poursuivi pour un incident routier

ROUTE Violation du code de la route et incivilités pour le jeune Fillon...

E. D. avec agence

— 

François Fillon lors d'une conférence de presse à Moroni, aux Comores, samedi 11 juillet 2009.
François Fillon lors d'une conférence de presse à Moroni, aux Comores, samedi 11 juillet 2009. — AFP / Tony Karumba
Pour le parquet de Rennes, il ne s’agit que d’une «tentative de dépassement dangereux», mais la plaignante ne veut pas en rester là.
 
Le 16 septembre dernier, un fils du Premier ministre François Fillon a fait l'objet d'un rappel à la loi à la suite d’un incident sur la rocade de Rennes. «Pour nous le dossier est terminé sur le plan pénal», même si la plaignante «a dû avoir très peur», a-t-on au parquet de Rennes. Mais la sanction est insuffisante pour la plaignante qui réclame un renvoi devant le tribunal correctionnel.
 
Insultée
 
Selon le récit de l'avocat de la plaignante, Me Mickaël Goubin, celle-ci se trouvait a moto sur la rocade de Rennes le 19 mai lorsqu'elle s'est vu «doublée» par un 4X4 avec quatre jeunes à bord, qui «s'amusent à la coller», suffisamment pour que son coffre arrière (top-case) soit rayé. Lorsqu'elle demande ensuite au véhicule de se garer, elle s'est «fait insulter», a indiqué l'avocat.
 
Le lendemain, elle a porté plainte au commissariat de Rennes avec le numéro d'immatriculation du véhicule qu'elle avait relevé. Avant de bien plus tard découvrir l'identité du chauffeur.
 
2.000 euros de dommages et intérêts
 
L’avocat de la motarde a indiqué qu'il venait d'écrire au procureur de la République de Rennes et au procureur général de la Cour d'appel pour demander un renvoi devant le tribunal correctionnel ou la saisine d'un juge d'instruction «indépendant», car il estime qu'il y a eu «mise en danger d'autrui et délit de fuite».
 
Sa cliente demande un peu plus de 2.000 euros de dommages et intérêts.