Après le 24e suicide chez France Télécom, le PDG déclare la fin du principe de mobilité des cadres

TRAVAIL Les «objectifs individuels» sont aussi suspendus...

E. D. avec agence

— 

France Telecom, sous la marque Orange, prévoit d'investir 1,5 milliard d'euros en Espagne sur les trois prochaines années, a indiqué lundi à Madrid le directeur général de France Telecom Espagne, Belarmino Garcia.
France Telecom, sous la marque Orange, prévoit d'investir 1,5 milliard d'euros en Espagne sur les trois prochaines années, a indiqué lundi à Madrid le directeur général de France Telecom Espagne, Belarmino Garcia. — Pierre-Philippe Marcou AFP

Le PDG de France Télécom Didier Lombard a annoncé lundi à Annecy que l'opérateur téléphonique mettait fin «au niveau national au principe de mobilité des cadres systématique tous les 3 ans», après le suicide dans la journée d'un 24e salarié de l'entreprise en 18 mois. Le principe de mobilité était jusqu'à présent suspendue jusqu'au 31 octobre.

>> Les témoignages de salariés de France Télécom

Lors d'une conférence de presse au sortir d'une réunion avec les syndicats du site d'Annecy, où travaillait le salarié qui s'était donné la mort le matin même, le PDG a également annoncé sa décision de «suspendre immédiatement les objectifs individuels sur ce plateau le temps d'y améliorer les conditions matérielles». Il a aussi assuré que l'ensemble des propositions des délégués du personnels d'Annecy seraient prises en compte lors des négociations nationales sur le stress au travail.

Hué à son arrivée

Didier Lombard s'était «immédiatement» rendu à Annecy-le-Vieux, sur le lieu de travail de la victime, pour la première fois après un suicide. Hué à son arrivée en fin d'après-midi, le PDG avait déclaré devant la centaine de salariés présents: «C'est un événement dramatique qui m'émeut profondément. La famille de France Télécom est touchée», loin de ses déclarations sur la «mode des suicides» qui avaient choqué de nombreux salariés.

L
a semaine dernière, le PDG avait été reçu par le ministre du Travail  Xavier Darcos, signe que le dossier est devenu ultrasensible jusque sur le plan politique. Le ministre lui a redemandé ce lundi d'accélérer les «négociations sur la prévention des risques psychosociaux».

Lire : «D'autres employés sont susceptibles de se suicider
»: l'avertissement d' Anne-Marie Minella, de l'Observatoire du stress et des mobilités forcées chez France Télécom, le 14 septembre sur 20minutes.fr