Les Français appelés à voter sur l'avenir de La Poste

REFERENDUM Une consultation privée est organisée sur tout le territoire...

O.R. avec agence

— 

L'affiche de la Consultation nationale sur la privatisation de La Poste.
L'affiche de la Consultation nationale sur la privatisation de La Poste. — D.R.

Une votation citoyenne sur l'avenir de la Poste. C'est avec cette consultation privée, organisée sur tout le territoire français, que le Comité national contre la privatisation de la Poste (CNCPP), qui rassemble 62 partis, syndicats, organisations et associations, compte se faire entendre. Le vote doit durer une semaine, jusqu'à samedi prochain.

>> 20minutes.fr vous demande votre avis. Votez ici!

Les votants disposent d'un bulletin de vote demandant «Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser, êtes-vous d‚accord avec ce projet?». A l'électeur de voter «oui» ou «non».

Pas de valeur juridique

«Ces bulletins seront acheminés gratuitement à l'Elysée qui pourra vérifier la validité du dépouillement», a expliqué non sans ironie Gilbert Nucera à l'origine de cette consultation privée.

Le vote n'aura pas de valeur juridique. Mais «il doit envoyer un message au gouvernement pour la tenue d'un référendum d'initiative populaire sur la réforme du statut de la Poste», a expliqué Gilbert Nucera. Les résultats définitifs nationaux doivent être publiés le 5 octobre.

Privatisation... ou pas?

Alors que le CNCPP estime que la transformation de la Poste en société anonyme à capitaux publics conduira à sa «privatisation», la ministre de l'Economie Christine Lagarde a assuré récemment qu'il n'était «pas question de privatiser» tout en excluant que le projet du gouvernement puisse faire l'objet d'un référendum.

Le référendum d'initiative populaire est prévu par la nouvelle Constitution, mais la disposition ne pourra entrer en vigueur qu'après le vote, prévu dans les prochaines semaines, d'une loi organique qui doit en fixer les modalités.

Le déroulé du vote en chiffres

1.200
- Plus de 1.200 points de vote sont prévus, dans les bureaux de poste, les mairies, les marchés ou les gares.
80 - L'implication locale est essentielle: 80 comités départementaux vont faire remonter les résultats.
6 - Les citoyens sont appelés à voter pendant 6 jours, du 28 septembre au 3 octobre.