Deux morts dans une fusillade

— 

La fusillade pourraitêtre liée à la drogue.
La fusillade pourraitêtre liée à la drogue. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

La fusillade, qui a provoqué la mort de deux jeunes de 25 et 29 ans samedi après-midi à Saint-Ouen, illustre la montée en puissance des trafiquants de drogue en Seine-Saint-Denis. Les enquêteurs privilégient la piste du règlement de comptes. La semaine dernière, une fusillade avait déjà éclaté à Saint-Ouen sans faire de blessés, tandis qu'en juillet dernier, un homme de 20 ans était mort d'une balle dans la tête après une rixe entre bandes rivales. « Les guerres liées à la drogue ne sont pas une nouveauté, mais aujourd'hui, toutes les bandes sont armées », indique une source policière, selon laquelle « le crack se développe dans le 93 ». « Des jeunes, dès 12 ans, contrôlent les allées et venues, tandis que dans deux immeubles d'une autre zone de la ville, les habitants ne rentrent plus sans avoir été identifiés par les bandes », dénonce la maire (PCF) de Saint-Ouen, Jacqueline Rouillon. Elle sera reçue demain par le ministre de l'Intérieur. W

Alexandre Sulzer