Mouvements de fonds suspects: Dray a remis ses «observations» au parquet

JUSTICE Le député socialiste, poursuivi pour abus de confiance, y conteste notamment les montants avancés dans l’enquête...

Avec agence

— 

Le député PS Julien Dray s'efforce de faire face aux révélations du contenu de l'enquête sur de présumés mouvements de fonds à son profit en menaçant de poursuites journaux et sites internet et en chargeant un "jury indépendant" de se pencher sur son patrimoine.
Le député PS Julien Dray s'efforce de faire face aux révélations du contenu de l'enquête sur de présumés mouvements de fonds à son profit en menaçant de poursuites journaux et sites internet et en chargeant un "jury indépendant" de se pencher sur son patrimoine. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

Le député PS de l'Essonne, Julien Dray, a remis vendredi soir au parquet de Paris, comme celui-ci le lui a proposé, ses «observations» dans l'enquête sur des mouvements de fonds suspects sur ses comptes, a indiqué samedi son avocat, Me Léon-Lef Forster.

>> Tous nos articles sur l'affaire Dray par ici

Le parquet de Paris, qui dirige cette enquête pour «abus de confiance», avait donné en juillet la possibilité à Julien Dray et à d'autres personnes mises en cause dans cette procédure de formuler avant le 25 septembre des observations et de demander des actes complémentaires.

Il conteste les chiffres avancés

Les policiers de la Brigade financière, chargés de l'enquête, estiment que Julien Dray a bénéficié de mouvements de fonds, via deux de ses proches collaborateurs, provenant de la Fidl (organisation lycéenne) et des Parrains de SOS-Racisme.

«Julien Dray demande dans ces observations à être entendu personnellement par le procureur de la République, Jean-Claude Marin, qui prendra au final la décision» de le renvoyer ou pas devant un tribunal correctionnel, a rappelé l'avocat.

Julien Dray fait également état, dans ces observations, des résultats d'une expertise comptable réalisée par un cabinet d'audit. Celui-ci a pointé des «erreurs comptables», selon Me Forster, dans l'enquête policière qui estime à environ 400.000 euros le déficit entre les dépenses et recettes enregistrées sur les comptes du député entre 2005 et 2008.

Les observations des autres prévenus attendues

«C'est faux, l'expertise montre au contraire qu'il y a un surplus d'environ 30.000 euros», a indiqué Me Forster, confirmant une information du Figaro.

Me Forster a relevé que Julien Dray acceptait de remettre ses observations au parquet, une procédure qui n'est pas prévue par les textes, «par souci de faire toute la vérité, sans faire de procès d'intention à ces innovations juridiques».

Les autres personnes mises en cause dans cette enquête doivent à leur tour communiquer leurs observations au parquet la semaine prochaine, selon plusieurs sources.