Fillon tacle Copé devant les députés UMP

POLITIQUE La mise au point est intervenue au cours de la réunion hebdomadaire du groupe UMP à l'Assemblée nationale...

Avec agence

— 

 
  — M. FEDOUACH / AFP

François Fillon s'en est une nouvelle fois pris mardi à la «coproduction législative», chère à Jean-François Copé, en lançant devant les députés UMP que «l'important» n'est pas de savoir qui est à l'origine d'un texte de loi mais si ce texte sert «l'intérêt national». Cette mise au point est intervenue au cours de la réunion hebdomadaire du groupe UMP à l'Assemblée nationale, selon des participants. Cette passe d'arme intervient a quelques jours de la colère de Copé après la décision d'Eric Besson de ne pas appliquer les tests ADN.

A la veille des journées parlementaires du parti majoritaire, le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a réaffirmé la nécessité d'avoir des textes émanant des députés et sénateurs. François Fillon lui a répondu que la question n'est pas de savoir si un texte est d'origine gouvernementale ou parlementaire. «Le plus important, c'est de savoir si le texte est inspiré par l'intérêt national». Des propos confirmés par Matignon. La remarque a ravi Xavier Bertrand, fervent opposant à François Copé : «Le Premier ministre était très en forme!», a-t-il déclaré à quelques journalistes, dans un large sourire.