Les stages hors cursus disparaissent

— 

Les stages seront bientôt réservés aux étudiants, et interdits aux diplômés. La fin des stages hors cursus scolaire, annoncée vendredi par le Premier ministre, François Fillon, fait l'objet d'un amendement à la loi sur la formation professionnelle, discuté depuis hier au Sénat. L'idée est d'éviter les abus. Selon l'Unef, certaines entreprises embauchent des stagiaires pour remplacer des salariés à bon compte. Ainsi, d'après le syndicat étudiant, 100 000 emplois seraient occupés par des stagiaires qui se substituent à l'embauche de salariés en CDD ou CDI.

La loi pour l'égalité des chances, adoptée en 2006, a déjà encadré la pratique des stages en exigeant la signature d'une convention entre l'entreprise, le stagiaire et son établissement d'enseignement. Cette fois, l'interdiction des stages hors cursus serait gravée dans la loi. Le principe de la rémunération des stages, dès le deuxième mois et non plus le troisième, devait aussi être examiné hier. W