Nadine Morano confirme la suppression du «Défenseur des enfants»

POLITIQUE Il sera bien remplacé par un «Défenseur des lois«...

Avec agence

— 

La secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano présentera mercredi au Conseil des ministres un projet de loi visant à accélérer les procédures de "délaissement parental", pour faciliter l'adoption des enfants placés en familles d'accueil, une réforme qui inquiète ATD-Quart monde.
La secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano présentera mercredi au Conseil des ministres un projet de loi visant à accélérer les procédures de "délaissement parental", pour faciliter l'adoption des enfants placés en familles d'accueil, une réforme qui inquiète ATD-Quart monde. — Gérard Cerles AFP

La secrétaire d'Etat chargée de la famille et de la solidarité a confirmé, dans une interview à Nice-Matin à paraître vendredi, la suppression du poste de Défenseur des enfants qui doit être remplacé par un Défenseur des droits, afin de gagner en «puissance et en cohérence».

A la question «faut-il revenir sur la suppression annoncée du Défenseur des enfants?», Nadine Morano répond: «Non. Notre objectif est d’apporter, avec le défenseur des droits inscrits dans la Constitution, beaucoup plus de puissance et de cohérence. Il sera encadré par un collège de trois personnalités qualifiées en charge de la défense des enfants.» L'annonce de la suppression de ce poste de Défenseur des enfants a déclenché une cascade de protestations dans le monde associatif, syndical et dans l'opposition.

>> L'interview de la défenseure des enfants qui s'insurge contre cette décision est ici

Les attributions du futur Défenseur des droits incluront celles aujourd'hui exercées par le Défenseur des enfants, le Médiateur de la République et la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), chargée de veiller au respect de la déontologie par les forces de sécurité.