Le Premier ministre François Fillon a affirmé mardi à Washington que l'Etat est "opposé" au versement d'une prime de départ au PDG de Valeo, estimant que ceux qui ne font pas "preuve de responsabilité mettent en péril l'ensemble de notre système économique et social".
Le Premier ministre François Fillon a affirmé mardi à Washington que l'Etat est "opposé" au versement d'une prime de départ au PDG de Valeo, estimant que ceux qui ne font pas "preuve de responsabilité mettent en péril l'ensemble de notre système économique et social". — Saul Loeb AFP

ECONOMIE

Fillon table sur des prévisions de croissance améliorées en 2009 et 2010

Il annonce un recul de -2,25% en 2009 au lieu de -3%...

François Fillon a annoncé jeudi des prévisions de croissance améliorées pour 2009 avec -2,25% au lieu de -3% ainsi que pour 2010 avec +0,75% au lieu de +0,5%. Selon lui, «la crise n'est pas finie. La crise ne sera terminée que le jour où le chômage commencera à baisser. Mais nous avons un paysage qui évolue positivement. La reprise se dessine, elle est fragile mais je crois qu'elle est en germe», a-t-il estimé lors d'un discours à Matignon devant des créateurs d'entreprise.

«Nous allons d'ailleurs réviser nos prévisions d'activité à la suite du rebond constaté au deuxième trimestre. Depuis deux ans, à chaque fois que nous avons révisé nos prévisions d'activité, c'était à la baisse. Cette fois-ci, on va les réviser à la hausse», a-t-il dit.

Vers une stabilisation au troisième trimestre?

«Le mouvement qui s'amorce est encore bien modeste mais c'est un signal encourageant. Tout l'enjeu sera pour nous de saisir la croissance au bon moment et dans des conditions maximales», a ajouté le Premier ministre.

Après quatre trimestres de croissance négative, l'économie française est sortie de la récession au deuxième trimestre avec une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,3% et le gouvernement table sur une stabilisation au 3e trimestre.