Flosse prêt à « éclairer la justice »

— 

Il serait presque soulagé d'être mis en examen. Dans un communiqué, Gaston Flosse, sénateur polynésien, s'est dit hier « prêt à éclairer la justice ». Il aura l'occasion de le faire dès demain. Soupçonné d'être impliqué dans une affaire de corruption passive, ce proche de Jacques Chirac aurait bénéficié pendant dix ans de versements d'anciens responsables économiques de Polynésie pour lui et son parti, le Tahoeraa.

« Gaston Flosse n'a plus les moyens de se défendre, ont justement indiqué les responsables de son parti. N'étant pas mis en examen, il ne sait pas de quoi il est précisément accusé. Depuis le 22 août, il a demandé à être mis en examen. » A Papeete, plusieurs personnes ont été incarcérées dans le cadre de cette enquête. Selon le procureur José Thurel, cela pourrait déboucher sur la mise en examen du sénateur Flosse pour « corruption passive et recel d'abus sociaux ». W