Fraudes au PS: Martine Aubry a «mieux à faire»

POLITIQUE La première secrétaire du parti socialiste ne veut pas rentrer dans la polémique lancée par Ségolène royal...

Avec agence

— 

Martine Aubry lors de son discours de clôture de l'université d'été du PS à La Rochelle le 30 août 2009.
Martine Aubry lors de son discours de clôture de l'université d'été du PS à La Rochelle le 30 août 2009. — REUTERS/Stephane Mahe

Martine Aubry, première secrétaire du PS, a affirmé samedi avoir des «choses sur le coeur» concernant les allégations de fraude sur son élection au PS évoquées par Ségolène Royal mais qu'elle avait «mieux à faire aujourd'hui», «donner le coup d'envoi de la rénovation du PS».

A son arrivée à La Mutualité à Paris où se tient un conseil national sur la rénovation, la maire de Lille a dit à la presse qui la questionnait sur d'éventuelles poursuites judiciaires par Ségolène Royal: «Il y en a déjà eu. Les résultats sont déjà tombés», en allusion à la commission de récolement chargée de vérifier en novembre 2008 les votes de l'élection.

«J'ai mieux à faire aujourd'hui»

«J'aurais sans doute beaucoup de choses à dire sur ce que j'ai vu et entendu. Des choses que j'ai sur le coeur, mais moi, je sais une chose, c'est que j'ai mieux à faire aujourd'hui, c'est préparer ce projet de l'alternance pour 2012 et c'est donner ce matin le coup d'envoi de la rénovation du Parti socialiste qui va rénover profondément la vie française», a assuré Martine Aubry. Lors de ce conseil, doit être présenté un questionnaire sur la rénovation -non-cumul et primaires- qui sera soumis au vote des militants le 1er octobre, mais dans un climat alourdi par la querelle ravivée sur l'élection à la tête du PS avec la parution d'un livre-brûlot signé de deux journalistes, que la première secrétaire ne lira pas.