Moins d'école, plus de fatigue

— 

Les détracteurs de la semaine de quatre jours avaient donc raison. Les « inconvénients » de la suppression de la classe le samedi matin, effective dans la majorité des écoles primaires, « se confirment », selon un rapport de l'inspection générale de l'Education nationale, révélé hier par Le Monde. « Les conséquences du resserrement du temps scolaire se font sentir sur la fatigue des élèves et des enseignants », souligne le document. Et « de l'avis général des enseignants, le temps manque pour faire tout le programme ». L'année scolaire ne compte plus que 140 jours, contre 185 en moyenne en Europe. W