Les universités françaises font rêver les étudiants étrangers

— 

La France fait partie des quatre paysles plus prisés des étudiants étrangers.
La France fait partie des quatre paysles plus prisés des étudiants étrangers. — F. STEVENS / SIPA

Bien que les universités françaises soient régulièrement en grève et plutôt mal situées dans les classements internationaux, elles attirent - avec les grandes écoles et les IUT - de plus en plus les étudiants étrangers. Le constat dressé par l'OCDE dans son rapport « Regards sur l'éducation 2009 », rendu public hier, a de quoi mettre du baume au coeur : la France accueille, avec l'Allemagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, 48 % de l'ensemble des étudiants étrangers dans le monde. Sur cent étudiants étrangers dans le monde, huit ont choisi la France en 2007. Soit 1 % de plus qu'en 2000, alors même que le pourcentage d'étudiants étrangers aux Etats-Unis a baissé de 5 % en l'espace de sept ans.

Pourquoi un tel engouement en faveur du système éducatif hexagonal ? « La qualité de la recherche française est reconnue, malgré le manque de moyens dénoncé », souligne Eric Charbonnier, l'un des auteurs du rapport. Ainsi, 11 % des étudiants étrangers venant en France optent pour un programme de recherche de haut niveau. « Et puis la France pratique des droits de scolarité équivalents pour les ressortissants nationaux et les ressortissants d'un autre pays membre de l'UE », poursuit-il. De quoi relativiser les errements supposés de l'enseignement supérieur français. W

Laure de Charette