Les 16-18 ans, c'est à « vote » tour...

— 

Aux dernières élections européennes, plus de 70 % des 18-24 ans avaient boudé les urnes. Ça n'a pas refroidi l'Union nationale lycéenne (UNL). Hier, sa présidente, Lucie Bousser, a réclamé le droit de vote dès 16 ans en France. « Ça nous permettra de participer aux prises de décisions politiques. Et de nous faire entendre par une société qui n'a pas l'air de vouloir de nous », argumente-t-elle.

« C'est une bonne idée, reconnaît Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP. Mais ça ne fait pas partie de notre programme... » Le haut-commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, l'a confirmé un peu plus tard sur les ondes de RTL. Pour lui, le droit de vote à 16 ans n'est pas la priorité. « Il y a déjà une chose pas normale. Au-dessus de 18 ans, on n'a pas le droit d'être élu à l'Assemblée nationale, ni d'être élu sénateur. » Avant de satisfaire l'UNL, Martin Hirsch entend donc s'atteler à ce chantier. « Mais c'est une très bonne chose d'ouvrir le débat », rassure-t-il. W

Vincent Vantighem